le site officiel du ski-alpinisme de compétition - un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
ski alpinisme
Accueil I Calendrier I Résultat I Réglement I Conseil I Club I Formation I Equipe de France       Participer I Organiser I Presse

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

Laetitia ROUX double la mise !

Les titres se suivent et se ressemblent sur le page d'accueil du site de la FFME : Laetitia ROUX est encore en haut de l'affiche, une nouvelle fois en or aux termes du sprint de ces Championnats d'Europe de ski-alpinisme 2016.



Une formule aujourd'hui célèbre décrivait le football de cette manière : « c'est un sport qui se joue onze contre onze et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne. » On pourrait aisément transposer cette petit boutade au ski-alpinisme féminin : à la fin, c'est « Laeti » qui gagne !

Elle l'a prouvé une fois encore ce matin dans le sprint des Championnats d'Europe. Un tour qualificatif et des quarts de finales remportés haut la main, « j'ai pu temporiser sur les deux premiers tours, compléter mon échauffement », explique sans une once d'orgueil la championne française.
Puis une demi-finale et une finale gérées d'une main de maître par la leader de l'équipe de France : elle a beau concéder une certaine fatigue physique après trois journées de compétition et un peu de nervosité du à l'enchainement d'efforts courts et intenses, au stress propre au sprint. Sur la neige pas de doute : elle est toujours la reine incontestée du ski-alpinisme.



Sa stratégie ? Vue de l'extérieur, un départ prudent, « c'est vrai que je pars un peu moins fort que les autres concurrentes. J'ai l'impression d'être à fond, mais peut-être que je pourrais aller plus vite. Les années m'ont apprise à gérer au mieux mon effort... » D'autant que le parcours du jour laissait tout le loisir de doubler au fur et à mesure de la montée.

Laetitia part prudemment. Elle lance petit à petit la machine doublant ses adversaires au fur et à mesure des sections de montées. Là où les autres sont pliées en deux - baissant au maximum leur centre de gravité en quête d'efficacité - elle passe debout dans une cadence millimétrée. Pas de mouvement parasite, pas de signe d'épuisement. Laetitia est presque insolente de réussite : elle ne tremble pas dans les manip' et sa jeunesse passée sur les pistes alpines ont fait d'elle une redoutable descendeuse.



Elle s'empare donc de l'or ce matin, franchissant la ligne d'arrivée avec une confortable avance sur les deux Espagnoles Marta GARCIA FARRES et Nahia QUINCOCES ALTUNA. Son bilan cette fin de semaine ? L'or de l'individuelle, le bronze de la vertical race et l'or du sprint. Je m'arrête là, je suis à court de superlatifs.


Les deux vainqueurs du jour en senior, Laetitia ROUX et Robert ANTONIOLO

A noter : l'ensemble de la sélection tricolore espoir et senior était au départ des quarts de finale : Elisa GAYET (13e), Lorna BONNEL (16e), Sophie MOLLARD (17e), Laura DEPLANCHE (18e) et Candice BONNEL (20e).



Erreurs de manip' en demis pour les Français


Les quarts de finale voient de nombreuses combinaisons « bleu-blanc-rouge » au départ. Xavier GACHET (15e), William BON MARDION (16e), Valentin FAVRE (18e), Léo VIRET (21e), Carl FRISON-ROCHE (26e) ont tous présenté un des trente meilleurs temps des qualifications. Mais ce premier tour des phases finales est intransigeant : sur les six coureurs au départ, seuls les deux premiers prendront automatiquement un ticket pour les demis (quelques « lucky loosers » - 3e de leur quart de finale - seront ensuite repêchés au temps sur leur performances en qualification).



Sur ce deuxième tour, seuls deux Français parviennent à tirer leur épingle du jeu : Didier BLANC – qui s'était déjà fendu du 2e meilleur temps des qualifications – parvient à accrocher la 2e place de sa course : le champion de France 2016 du sprint compte bien assumer son rôle au niveau continental.



Alexis SEVENNEC prend lui aussi un ticket pour l'avant dernier tour de cette compétition.



Dans une première demi-finale aux airs de finale (le podium du jour s'était déjà affronté dans ce tour préliminaire) Didier BLANC et Alexis SEVENNEC ne parviendront pas à accrocher une des trois places qualificatives pour la finale. Les deux athlètes avaient pourtant pris un bon départ : « Je me suis mis dans les skis de l'Italien et Alexis dans ceux du Suisse. Un peu de bousculades dans les conversions, mais nous sommes toujours dans la course à la première manip'. C'est là que je commets une erreur – et en sprint les erreurs ne pardonnent pas - je ne mets pas assez vite la main sur mon crochet pour fixer mes skis sur le sac. Je repars derrière, c'était trop tard. »




« De mon côté, cette transition et le portage qui ont suivi se sont bien passés. C'est après que ça s'est compliqué : j'ai perdu du temps en fixant mes skis avant la dernière petite bosse... » Le même fatalisme que celui raconté par Didier quelques secondes plus tôt se lit sur le visage d'Alexis : en sprint, les imprécisions ne pardonnent pas. Les deux Français terminent 4e et 5e de leur demi-finale, prenant la 7e et la 9e place au scratch, « c'est toujours décevant de perdre sur des erreurs de manip', pour ma part les jambes étaient là pour aller plus loin », raconte Didier BLANC. « C'est le jeu du sprint, il faut être parfait du début à la fin », conclut Alexis SEVENNEC.

En finale, l'Italien Robert ANTONIOLO prend solidement le dessus sur le Suisse Iwan ARNOLD et l'Allemand Anton PALZER et franchit seul en tête la ligne d'arrivée. L'Allemand ne savourera pas longtemps sa 3e place : il sera déclassé pour faux départ, laissant l'autre Suisse de cette finale Martin ANTHAMATTEN monter sur la boite à sa place.



Les Championnats d'Europe sont maintenant terminés. La suite du circuit de ski-alpinisme ? Le Championnat de France par équipe le week-end prochain et la prochaine étape italienne de Coupe du monde dans une petite quinzaine. Restez connecté !

FK

En savoir plus

- Tous les résultats

 

Publié le 07/02

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

 



 

 


 





 

 

A la une de l'actualité

31/03 : Adèle Milloz avec Léna Bonnel sont sacrées championnes de France par équipe alors que la course masculine est remportée par les italiens Matéo Eydallin et Damiano Lenzi devant Samuel Equy et Thibault Anselmet. Voir tous les résultats : Résultats
 
30/03 : Mise à jour du briefing. V2 : Pas de crampons, et quelques modifs mineures sur le tracé (téléchargez le document) Télécharger
 
20/03 : Réunissant 4 courses, le challenge de l'Ubaye est remportée par Corinne favre et Valentin Noebes Tourres Résultats
 
16/03 : 3 médailles pour cette dernière journée des mondiaux : l'or pour le relais féminin (Axelle Gachet-Mollaret, Lorna Bonnel et Léna Bonnel), l'argent pour les messieurs (William Bon Mardion, Alexis Sevennec, Samuel Equy et Thibault Anselmet) et enfin la médaille de bronze pour les jeunes (Justine Tonso, Anselme Damevin et Rémi Garcin) Lire l'article
 
16/03 : En junior, Julien Bernaz avec Robin Galindo et Fanny Muffat avec Charlotte Iratzoquy remportent le classement général de la MP Jeunes, ce sont deux duos italiens qui l'emportent chez les cadets/cadettes. Les français Robin Chalamel - Antoine Persin, Liv Poncet et Capucine Blanc montent sur la seconde marche du podium. Résultats
 
16/03 : Valentin Favre et Didier Blanc chez les hommes, Laetitia Roux et la suissesse Séverinne Pont Combe coté dames remportent la Pierra Menta ! Résultats
 
15/03 : Sur un parcours raccourcis, Axelle Gachet-Mollaret et Lorna Bonnel conservent leur titre de championne du monde par équipe. La paire française Equy-Sevennec s'offre la médaille en chocolat (suisse), au pied du podium. Lire l'article
 
13/03 : Sébastien Figliolini et Véronique Lathuraz s'imposent à Courchevel, pour l'avant dernière montée de la saison ! Résultats
 
13/03 : En Espoir, Samuel Equy décroche le titre mondial tandis qu'Axelle Gachet-Mollaret est vice-championne du monde. Mallaurie Mattana (junior) est en bronze. En savoir plus
 
12/03 : Médailles d'argent pour Léna Bonnel et Samuel Equy (Espoirs), le bronze pour Mallaurie Mattana (Junior), Margot Ravinel (Cadette) Lorna Bonnel et Xavier Gachet (Senior) Lire l'article
 

Les archives de l'actualité


www.ski-alpinisme.com est un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
© FFME 2012 - reproduction interdite - contact