le site officiel du ski-alpinisme de compétition - un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
ski alpinisme
Accueil I Calendrier I Résultat I Réglement I Conseil I Club I Formation I Equipe de France       Participer I Organiser I Presse

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

DVA : seuls les modèles disposants de 3 antennes pour la détection sont autorisés sur les compétitions.

Les règlements FFME et ISMF concernant les détecteurs de victimes d’avalanche (D.V.A.) ont évolué en 2015. Seuls les appareils disposant de 3 antennes sont désormais autorisés en compétition.

Trois antennes pour retrouver plus vite une victime


Lors d’un accident d’avalanche, la rapidité de recherche et de déneigement d’une victime enfouie est un facteur décisif pour ses chances de survie. Etre secouru dans les 15 premières minutes donne le plus de chances de survie.

Les DVA sont le seul moyen qui permette de tenir ce délai, à condition
- Que la victime ait bien un DVA en état de marche
- Que les témoins en soient équipés également
- Que les témoins de l’avalanche sachent utiliser leur DVA en mode recherche et soient entraînés pour.

Cette dernière condition est trop souvent un peu oubliée. Il ne suffit pas de se donner bonne conscience en s’équipant, il faut aussi se former et s’entraîner régulièrement pour pouvoir être efficace en cas d’accident, malgré l’émotion ou la panique que peut susciter cette situation.

>> Entrainez vous au moins une fois par mois ! ! !

Tous les appareils ne se valent pas


Depuis l’arrivée des premiers appareils bi-antennes à la fin des années 90, les appareils ont constamment progressés. On trouve désormais 3 types de produit sur le marché :
- Des appareils premiers prix intégrant une antenne pour la recherche des victimes
- Des appareils plus élaborés dotés de 2 ou 3 antennes permettant d’effectuer un traitement du signal reçu dans 2 ou 3 dimensions, facilitant et accélérant la localisation de la victime.

Si les DVA mono-antenne restent de bons outils, ils ne doivent s’adresser qu’à des personnes particulièrement bien entraîner à leur utilisation.

L’interface homme-machine des appareils modernes et tri-antennes est beaucoup plus intuitive et exige moins d’expérience et de concentration pour être autant efficace.

En compétition, DVA tri-antenne obligatoire à partir du 1er septembre 2019


Les DVA tri-antennes sont aussi plus faciles d’utilisation dans les situations de multi-victime. Situation typique de celle que l’on pourra rencontrer en compétition. Aussi, l’ISMF comme la FFME imposent le port d’un appareil tri-antenne.

>> Liste des DVA tri-antennes

OM


 

 

Publié le 12/10

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

 



 

 


 





 

 
www.ski-alpinisme.com est un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
© FFME 2012 - reproduction interdite - contact