le site officiel du ski-alpinisme de compétition - un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
ski alpinisme
Accueil I Calendrier I Résultat I Réglement I Conseil I Club I Formation I Equipe de France       Participer I Organiser I Presse

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

Confidences de Laetitia Roux

Laetitia Roux est incroyable, elle a absolument tout gagné depuis le début de la saison, des trois premières étapes de la Coupe du Monde aux Championnats d’Europe le week-end dernier, elle n’a eu que de l’or. Confidences

Félicitations pour ces belles médailles. Avec tes titres de Championne du Monde 2013 et de Championne d’Europe 2012, tu étais la leader incontestée de la discipline. Que t’es-tu dis sur les lignes de départ de la verticale Race et de la Course individuelle de ces championnats d’Europe ?


Pour être franche, je n'ai pas du tout réalisé que c'était les Championnats d'Europe. En effet, cette année le format était pour la 1ère fois le même qu'une coupe du monde, c'est à dire qu’il ne comportait que deux compétitions, au lieu des cinq épreuves habituelles, je me suis vraiment crue sur une coupe du monde. J'ai donc abordé les courses de la même manière que je l'avais fait jusque-là sans plus de pression et sans penser au titre.


Après trois années à dominer la discipline, comment trouves-tu les ressources et la motivation pour gagner encore ?


J'ai la sensation de progresser, d'apprendre, de découvrir encore sur le plan sportif et peut être plus encore sur le plan humain, en me rendant sur les courses, mais également en me préparant pour. J'ai l'impression d'avoir encore des choses à partager et à vivre. Tant que j'aurai ce sentiment, je pense que je trouverai la motivation.

Dans quel état d’esprit as-tu es-tu arrivée en Andorre ?


J'étais mentalement très bien. J'ai fait un début de saison parfait, et j’ai eu de très bonnes sensations sur la dernière de la coupe du monde en Italie, une semaine avant les Championnats. J’étais donc j'étais plutôt confiante, même si la verticale race d'Andorre m'inquiétait un peu car je n'aime pas vraiment le profil de cette course. Enfin, surtout celui de la montée que nous faisions les années précédentes. Cette année, le départ a été déplacé. Par chance, j'ai beaucoup plus apprécié la course comme ça.

Ces championnats étaient-ils un objectif prioritaire de la saison ?


Mon plus gros objectif reste le classement général de la coupe du monde. Ce que je vise cette année, c'est la régularité sur tout l'hiver. Réussir à tout gagner serait incroyable.


Raconte-nous un peu comment tu as vécu cette course individuelle ?


Mon objectif était de réussir à gérer au mieux ma course. J'ai pris un rythme qui me convenait bien sur toute la 1ère et 2ème montée. Maude Mathys et les autres filles n'étaient pas loin derrière. Dans la 3ème montée, elles commençaient à revenir sur moi. J'ai alors été forcée d'accélérer la cadence, d'autant plus que je ne pouvais pas vraiment compter sur les descentes pour gagner du temps car avec la visibilité très mauvaise, due au brouillard, il n'était pas possible de faire la différence, c'était même risqué. J'étais très satisfaite de voir que j'en étais capable. Car ce n'est pas évident de devoir accélérer aux 3/4 du parcours. Au final, ce fut une course technique malgré les conditions météorologiques et j'y ai encore eu de bonnes sensations.

As-tu été inquiétée, à un moment donné dans la course ?


Surtout au moment où j'ai du accélérer: j'ai senti que si je n'arrivais pas le faire, les choses pouvaient se compliquer car Maude Mathys, gagnait du terrain.

Quand as-tu réalisé que tu allais décrocher ce nouveau titre ?


Quand j'ai senti que mes jambes répondaient bien à ma demande d'accélérer dans la 3ème montée et que Maude n'arrivait pas à suivre le rythme.

Au total, combien de titres as-tu décroché à l'international?


Si l'on compte mes titres en espoir et en sénior, ça fait le 6e titre de Championne d'Europe, et j'en possède dix de Championne du Monde.

Quel est ton sentiment aujourd’hui, au retour de cette compétition ?


Je suis super contente d'avoir pris ma revanche sur la montée sèche d'Andorre qui avait été très dure l'année passée. Chaque hiver, le championnat clôture la première partie de la saison. Quand on arrive à ce niveau-là, on sait qu'on a déjà fait une grosse partie. Et lorsqu'on y arrive avec succès, c'est déjà une énorme satisfaction, de la pression en moins et de la confiance en plus.

Quelles échéances reste-t-il avant la fin de l'année?


Il en reste encore beaucoup! Après les championnats, je sens comme un poids en moins mais il ne faut pas se relâcher pour autant car la coupe du monde enchaîne avec le week-end prochain, les Diablerets. Ensuite, je sens déjà qu'il va y avoir un changement d'état d'esprit. On bascule dans le printemps avec les courses par équipe: Pierra Menta, Tour du Rutor et Patrouille des Glaciers, le 3 mai. Sans oublier la finale de la coupe du monde en Norvège où il faudra trouver encore un peu, voir beaucoup d'énergie pour le sprint...

AB


 

 

Publié le 23/02

Vous êtes ici : www.ski-alpinisme.com > le ski-alpinisme

calendrier ski

24/03/19
Championnat régional (Provence-Alpes-Côte d'Azur)
PEONE - VALBERG
24/03/19
La Valbergane
PEONE - VALBERG
26/03/19
Avaline Trax
Val d'Isère
29/03/19
Montée du Crôt
Morzine-Avoriaz
30/03/19
Matinale du joly
Hauteluce 73620

>> Calendrier national
 

 



 

 


 





 

 

A la une de l'actualité

20/03 : Réunissant 4 courses, le challenge de l'Ubaye est remportée par Corinne favre et Valentin Noebes Tourres Résultats
 
16/03 : 3 médailles pour cette dernière journée des mondiaux : l'or pour le relais féminin (Axelle Gachet-Mollaret, Lorna Bonnel et Léna Bonnel), l'argent pour les messieurs (William Bon Mardion, Alexis Sevennec, Samuel Equy et Thibault Anselmet) et enfin la médaille de bronze pour les jeunes (Justine Tonso, Anselme Damevin et Rémi Garcin) Lire l'article
 
16/03 : En junior, Julien Bernaz avec Robin Galindo et Fanny Muffat avec Charlotte Iratzoquy remportent le classement général de la MP Jeunes, ce sont deux duos italiens qui l'emportent chez les cadets/cadettes. Les français Robin Chalamel - Antoine Persin, Liv Poncet et Capucine Blanc montent sur la seconde marche du podium. Résultats
 
16/03 : Valentin Favre et Didier Blanc chez les hommes, Laetitia Roux et la suissesse Séverinne Pont Combe coté dames remportent la Pierra Menta ! Résultats
 
15/03 : Sur un parcours raccourcis, Axelle Gachet-Mollaret et Lorna Bonnel conservent leur titre de championne du monde par équipe. La paire française Equy-Sevennec s'offre la médaille en chocolat (suisse), au pied du podium. Lire l'article
 
13/03 : Sébastien Figliolini et Véronique Lathuraz s'imposent à Courchevel, pour l'avant dernière montée de la saison ! Résultats
 
13/03 : En Espoir, Samuel Equy décroche le titre mondial tandis qu'Axelle Gachet-Mollaret est vice-championne du monde. Mallaurie Mattana (junior) est en bronze. En savoir plus
 
12/03 : Médailles d'argent pour Léna Bonnel et Samuel Equy (Espoirs), le bronze pour Mallaurie Mattana (Junior), Margot Ravinel (Cadette) Lorna Bonnel et Xavier Gachet (Senior) Lire l'article
 
12/03 : Axelle Mollaret s'empare du titre de championne du monde ! Lire l'article
 
10/03 : Outre la médaille d'or de Léna Bonnel, l'équipe de France décroche 4 autres médailles : Justine Tonso prend l'argent (Junior) tandis que le bronze revient à Adèle Milloz (Espoir), Margot Ravinel (Cadette) et Lucas Bertolini (Junior) Lire l'article
 

Les archives de l'actualité


www.ski-alpinisme.com est un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
© FFME 2012 - reproduction interdite - contact